arille


arille

arille [ arij ] n. m.
• 1808; bas lat. arillus « grain de raisin »
Bot. Expansion charnue ou membraneuse qui enveloppe certaines graines auxquelles elle n'adhère que par le hile.

arille nom masculin (latin médiéval arillus, grain de raisin) Expansion du funicule de l'ovule, qui s'accroît après la fécondation pour recouvrir la graine. (L'arille de l'if est charnu, rouge et toxique.)

arille
n. m. BOT Tégument entourant la graine de certaines plantes (cotonnier, passiflore, etc.).

⇒ARILLE, subst. masc.
BOT. Prolongement du cordon ombilical des graines sous la forme d'une expansion charnue ou membraniforme qui se développe sur la graine de certaines plantes en adhérant au hile. Arille de nénuphar, de fusain, de muscadier :
Et ce fut au matin, sous le plus pur vocable, un beau pays sans haine ni lésine, un lieu de grâce et de merci pour la montée des sûrs présages de l'esprit; et comme un grand Ave de grâce sur nos pas, la grande roseraie blanche de toutes neiges à la ronde... Fraîcheur d'ombelles, de corymbes, fraîcheur d'arille sous la fève, ...
SAINT-JOHN PERSE, Exil, 1942, p. 277.
PRONONC. :[]. Harrap's 1963 note [i:] long. LITTRÉ transcrit le mot avec [.] = ll mouillées.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1808 (BOISTE : arille [a] partie charnue d'un fruit, distincte du péricarpe; extension du cordon ombilical); cf. aussi NYSTEN 1814; [b]2. 1814 (NYSTEN : Arille. D'autres donnent à ce mot une acception plus étendue, et l'appliquent tantôt à la paroi interne du péricarpe, comme dans la froxinelle; tantôt au tégument propre de la graine, comme dans le café).
Empr. au lat. médiév. arillus « pépin de raisin » XIIe s., BERNARDUS PROVINCIALIS, Comm., 5, 2, p. 286, 43 ds Mittellat. W. s.v., 950, 15.
STAT. — Fréq. abs. littér. :1.
BBG. — BOUILLET 1859. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — Mots rares 1965. — NYSTEN 1824.

arille [aʀij] n. m.
ÉTYM. 1808; du bas lat. arilus « grain de raisin ».
Bot. Expansion charnue ou membraneuse qui enveloppe certaines graines auxquelles elle n'adhère qu'en un seul point, le hile. || Arille de la noix muscade ( Macis), de l'if.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arille — En botanique, un arille est une enveloppe charnue plus ou moins développée autour d une graine. Un des cas le plus représentatifs est celui de la baie d if pour laquelle l enveloppe charnue est incomplète (la baie d if ne constitue en fait pas un …   Wikipédia en Français

  • Arille, S. — S. Arille ist nach Migne der französische Name für S. Agricola, Bischof von Nevers. S. S. Aeoladins …   Vollständiges Heiligen-Lexikon

  • arille — (a ri ll , ll mouillées) s. m. Terme de botanique. Expansion du trophosperme, de forme et d étendue fort diverses, qui recouvre tout ou partie de la graine dans certains fruits. ÉTYMOLOGIE    Bas latin, arillus, grain de raisin …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Arille Carlier — (Monceau sur Sambre 26 septembre 1887 Charleroi 17 mai 1963) est un journaliste, avocat belge et un militant wallon. C est alors qu il suit les cours de l Athénée de Charleroi qu il commence à écrire en collaborant à des… …   Wikipédia en Français

  • rille — arille banderille brille drille escadrille espadrille essorille fibrille gorille grille morille négrille quadrille spirille trille vrille zorille étrille …   Dictionnaire des rimes

  • If (botanique) — Pour les articles homonymes, voir If. If …   Wikipédia en Français

  • Cône (botanique) — Pour les articles homonymes, voir cône. Cône femelle et graines de Picea abies En botanique, le cône (du latin conus ou du grec konos, pomme de pin) est l organe reproducteur des …   Wikipédia en Français

  • Grenade (fruit) — Pour les articles homonymes, voir Grenade. Grenade ouverte, exposant les arilles rouge vif …   Wikipédia en Français

  • macis — [ masi ] n. m. • 1358; macie 1256; mot lat., altér. de macir « écorce aromatique » ♦ Tégument (arille) de la noix muscade utilisé comme aromate. « des plats véhéments, assaisonnés à la marjolaine et au macis » (Huysmans). ● macis nom masculin… …   Encyclopédie Universelle

  • GRAINE — La graine est un organe de dissémination résultant de la transformation d’un ovule: après la fécondation, ou même sans accomplissement d’un processus sexuel (agamospermie), un embryon est formé dans le prothalle femelle (gamétophyte); dans un… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.